Le Béninois Libéré
Image default
Société

Café Média Plus: Une éveille des consciences pour la protection des enfants

C’est la maison de SOS Village d’enfant, à Abomey-Calavi, qui a accueilli le 355ème numéro de Café Médias Plus. Un cadre dont le choix n’est pas fait au hasard. En effet, la problématique de la protection des enfants était au cœur des deux causeries développées au cours du conclave des professionnels des médias de ce Vendredi 24 Juin 2022.

Le Président du Réseau des journalistes qui luttent contre la Maltraitance des enfants RéTrame, Philippe MEDEGAN, était l’invité de la première discussion. Il s’agissait de présenter le RéTrame, ainsi que son parcours dans la protection des enfants jusqu’à ce jour. Le RéTrame, comme son nom l’indique, est une association des professionnels des médias œuvrant dans la lutte contre les différents abus exercés sur les enfants tels que la maltraitance, les violences physiques et psychologiques, la traite des enfants, le phénomène de Vidomègon et bien d’autres, qui existent depuis plus de 20 ans. Sa mission est de traquer les personnes responsables de ces abus sur les enfants en les dénonçant à partir des reportages, des investigations, des descentes sur le terrain.

En collaboration avec le BIT, l’UNICEF, l’Union Européenne et d’autres organismes de lutte pour la protection des enfants, le RéTrame a mené plusieurs actions de par le monde ayant permis non pas l’éradication complète mais la réduction un tant soit peu des violences exercées sur les enfants. Comme toute association, le RéTrame a également connu ses heures sombres ayant conduit à une disparition de l’association autour des années 2014. Malgré cela, les enquêtes et investigations pour la cause des enfants se poursuivaient toujours sous la conduite de Philippe MEDEGAN. Progressivement jusque dans les années 2018-2019 et de commun accord avec quelques-uns de ses collaborateurs, l’actuel président du RéTrame a décidé de faire renaître cette association toujours pour la même cause mais surtout pour former des confrères journalistes au travail qui se fait sur le terrain.

Philippe MEDEGAN a profité de l’occasion qui lui a été offerte de présenter son association, pour inviter les professionnels des médias présents à ce Café à adhérer à la dite association. Il a mis un terme à son exposé en souhaitant la contribution et l’apport de tous les journalistes à la cause de l’association.

Mobilisation autour des enfants vulnérables : ce qu’il faut savoir, c’est la thématique qui a fait objet de discussion au cours de la deuxième causerie du Café Médias Plus de ce vendredi. Elle a été développée de long en large par Salimane ISSIFOU, Directeur National SOS Villages d’Enfants. Il est à retenir de cet échange que la situation des enfants dans le monde est inquiétante. Au Bénin, neuf enfants sur dix subissent quotidiennement des violences physiques, psychologiques et sexuelles, 10% des enfants soit 590 266 enfants victimes d’abus, ont soit perdu leurs parents ou ne peuvent plus vivre dans leurs familles, 3 filles sur 10 sont mariées avant leur majorité et une fille sur 10 est mariée avant l’âge de 15 ans. Ce sont entre-autres des situations vécues par les enfants selon des enquêtes réalisées par l’UNICEF et le ministère des affaires sociales. 

D’entrée de jeu, Salimane ISSIFOU a salué les actions menées par le gouvernement béninois en faveur de la cause des enfants. Mais le problème majeur dont souffre les enfants et qui est à l’origine de cette initiative de mobilisation est la scolarisation des enfants vulnérables. D’où le lancement de la  Campagne « Tous ensemble pour la scolarisation des enfants vulnérables ». L’objectif de cette campagne est de réunir 45.970.000 FCFA en deux mois afin d’assurer l’éducation scolaire de ces enfants. Ceci à travers des collectes porte à porte, des demandes d’aide aux entreprises, aux ONG, aux personnes de bonne volonté pouvant contribuer par des dons financiers ou en nature à l’atteinte de cet objectif. Cette campagne intervient en vue d’éveiller la responsabilité civile de chaque citoyen envers les enfants vulnérables. 

Le Directeur National de SOS Villages d’Enfants invite donc le peuple béninois à apporter sa pierre à l’édifice en vue de la réussite de cette campagne du 24 juin au 23 Août 2022. A la fin, les participants ont eu droit à la visite guidée de la maison SOS Village d’Enfants et une visite d’une famille d’accueil.

Mariette DOMINGO (Stg)

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR