Le Béninois Libéré
Image default
Société

Brevet d’études du premier cycle 2022 : Qu’en est-il des préparatifs de cet examen ?

L’examen du brevet d’études du premier cycle 2022 va démarrer le 13 juin 2022 sur toute l’étendue du territoire national. Et pour s’enquérir des préparatifs pour un bon déroulement de cet examen, le ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Kouaro Yves CHABI, a effectué ce samedi 28 mai 2022, une visite à la Direction des Examens et Concours à Porto-Novo.

Après une séance de travail avec le DEC et ses collaborateurs, il a  pu visiter toutes les salles où il y a le matériel sensible et autres. « Je puis vous rassurer que la feuille de route que nous avons préalablement établie dans le cadre de l’organisation des examens est en train de se dérouler correctement. Je suis satisfait du niveau d’avancement des préparatifs. » A-t-il ajouté.

Le déroulement de cet examen n’est pas sans innovation. Pour lui, la dématérialisation dans l’organisation du BEPC se poursuit. Il faut également préciser que cette année, ce sera la dernière fois que le BEPC format classique s’organise avec les options Moderne Court (MC) et Moderne Long (ML). A partir de 2023, il n’y aura plus les options MC et ML. Tout simplement parce que, depuis déjà deux ans, tous les apprenants des classes de 4ème ont été obligés de faire Physique, Chimie et Technologie (PCT). Ce qui n’était pas le cas par le passé où c’était optionnel.

Tous les candidats passeront le BEPC et l’Allemand ou l’Espagnol sera facultatif. Le ministre très rassuré n’a pas manqué d’adresser un message à l’endroit des différents acteurs qui interviennent dans l’organisation de cet examen.

« Le message que je vais porter à tous ces acteurs du système c’est qu’il ne faut pas baisser la garde à quelques semaines de la tenue de cet examen. Aux enseignants, c’est le moment de faire le rattrapage pour ceux qui en ont mais, selon mes investigations, tous les établissements sont à 100% d’exécution des programmes d’études. Actuellement, c’est le moment des révisions. Aux apprenants, c’est le même appel : il ne faut pas baisser la garde. Il faut continuer les révisions sans exagération. A l’endroit des parents de candidats, c’est le moment de soutenir leurs enfants, de les encourager, de faire attention aux aspects de santé et autres et surtout de s’assurer qu’à la veille du jour de composition, toutes les pièces sont apprêtées. Il faudrait s’assurer déjà des centres de composition où les enfants doivent aller composer. Ces petites précautions pratiques, il faut bien souvent les rappeler à tous ces acteurs parce que cela paraît banal et on risque de les oublier. » A-t-il mentionné.

Les petits plats sont donc mis dans les grands pour une organisation parfaite et réussie.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR