Le Béninois Libéré
Image default
Société

Bénin : Une doléance sur la table de Talon

Que la justice soit faite ! C’est le refrain du collectif des 270 enseignants ACDPE recrutés en 2016 avec la Licence Professionnelle et déployés dans les lycées techniques agricoles, les lycées techniques industriels, les centres de formation et les centres de métiers.
A en croire ces enseignants déboussolés, ils sont invités à l’ENSET le 23 décembre 2022 pour la mise en formation initiale des enseignants du Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle. Et les détenteurs de la Licence Professionnelle, devraient être formés pour le CAPET. Mais grande a été leur surprise lorsqu’on leur a annoncé qu’ils seront formés pour le BAPET alors que depuis sa création, l’ENSET a toujours formé les titulaires de Licence Professionnelle pour le CAPET.
Cette nouvelle n’est conforme aux différentes décisions prises par le gouvernement béninois, car, selon les précisions du président du collectif de ces enseignants ACDPE de la promotion 2016, Régis GBEHINTO, ils seront formés pendant deux pour obtenir le CAPET. « Conformément au compte rendu du conseil des ministres du 30 juin 2021, 662 aspirants avaient été recrutés et envoyés en formation au profit des lycées techniques agricoles. Parmi eux, les 517 aspirants de niveau licence professionnelle seront formés pendant deux ans pour obtenir le CAPET. De même, conformément au compte rendu du conseil des ministres du 29 juillet 2020, il a été procédé au recrutement de 60 élèves professeurs certifiés. En effet, selon le tableau des corps du concours de ces 60 élèves professeurs certifiés du MESTFP, ils sont tous titulaires d’un baccalauréat + 2 ans révolus et seront formés pour le CAPET. Conformément à l’arrêté interministériel n° 111 / MESTFP / MTFP /MEF /SGM / DPAF /DETFP / DESG / SA / 030SGG21 du 19 juillet 2022 signé par l’actuel Ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle (MESTFP), portant mise en formation des enseignants, les enseignants ayant le DTS sont envoyés en formation pour le CAPET », a-t-il détaillé.
Il rappelle que les ACDPE de la promotion des reversés en 2008 dans l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle, avec la licence professionnelle ont été formés pour le CAPET ». Egalement, les enseignants de cette promotion 2016 « titulaires de licence professionnelle ayant les moyens, ont pu s’inscrire sur fonds propres et ont obtenu leur CAPET à l’ENSET de Lokossa ».
Ils souhaitent donc : « obtenir notre arrêté de mise en formation avant le démarrage de notre formation initiale et décaler le premier regroupement de la formation initiale des enseignants recrutés avec la licence professionnelle afin de corriger cette injuste qui s’annonce sur notre promotion et sur notre carrière ». Telle est donc la demande de ces enseignants adressée au président Talon à travers un point de presse tenu ce lundi 26 décembre 2022 à l’École Normale Supérieure de l’Enseignement Technique (ENSET) de Lokossa.

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR