Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin/Législatives 2023 dans la 8ème circonscription électorale : VOICI COMMENT TALON EN STRATÈGE A UNI ADAMBI-TOKO-GBADAMASSI

(La symbiose forcée qui sauve tout le monde)

Contrairement à ce qu’on pouvait croire, Patrice Talon doit-être Br. Sinon qu’il l’est à un pourcentage supérieur comparé à l’Up-Le Renouveau de Djogbénou et dans une certaine mesure, de Olivier Boko alias Oscar Bravo. En témoigne le génie dont il a fait montre en réunissant dans un mariage forcé qui  implique tout de même l’intérêt de chaque membre du trio magique (Adambi- Toko-Gbadamassi) qui avait fait rêver Parakou et qui devenait une malédiction pour cette commune si le président Talon n’avait pas existé.

En effet, l’ancien maire mécontent de Adambi et de Gbadamassi claironnait sur tous les toits ne plus jamais se mettre avec les deux autres même si Dieu descendait de son trône céleste pour venir à Parakou négocier leur réconciliation. Mais c’était sans calculer avec le génie de son maître sur terre Patrice Talon. Car il n’a pas fallu 33 têtes de bœufs ou même l’immolation d’une fille vierge contrairement aux calculs de Charles Toko pour qu’il fume le calumet de la paix avec ses deux rivaux. Les deux autres étant prêts depuis pour lui donner la main, c’est lui le garçon difficile à jouer les cœurs en bronze. Mais le schéma monté par le président Talon pour les voir partager ensemble leur destin, est des plus productifs.

Il propose selon certaines indiscrétions, Gbadamassi comme troisième titulaire de la liste Br de la 8ème circonscription électorale. Met le ministre Adambi comme premier titulaire avec pour suppléant et rêveur coûte que coûte d’une place à l’Assemblée, Charles Toko. Mais avec pour fermant de cette idylle à trois, que le ministre en poste ne sera reconduit qu’à la condition de faire passer le troisième sur la liste, le bouillant et stratège Rachidi Gbadamassi.

Conséquence, pour que Charles Toko s’adjuge la place du premier sur la liste pour être député à sa place, il faut d’abord que le troisième soit élu. Et dans le cas contraire, le premier en cas d’échec de l’élection du troisième, perd son poste de ministre, s’attache à son poste de député laissant sur le carreau dans cette mairie qui répugne aujourd’hui Charles Toko et Gbadamassi au chômage parlementaire.

Du coup, si Gbadamassi veut reconquérir sa place de député et voir toujours son frère Adambi au ministère, il devra batailler comme un forcené pour amener Charles Toko au parlement. Toko pour aller au parlement, devrait suer de la tête aux couilles pour rassurer la place de troisième à Gbadamassi. Autrement dit les trois se retrouvent dans un schéma qui lie leur destin.

Pour exister, les trois galactiques qui se la jouaient rivaux, devront maintenant s’unir dans une symbiose légendaire pour vaincre la fatalité de se voir sans virilité politique. Sur ce coup, le président Talon a montré qu’il est un vrai 10. Comme quoi, les enfants s’amusaient dans le petit camp. Les voici propulser en division supérieure, mieux dans un classico contre le Barça où Charles Toko à la défense du Réal devrait assurer la sentinelle de ne pas laisser Gbadamassi encaisser de but pendant que Adambi devra se muscler les jambes pour des coups de pattes magiques droit dans le filet de dame Talata candidate de l’Up-Le Renouveau sur les installations de Bernabéu, 8ème circonscription électorale.

Si pour ses adversaires, Talon est un génie maléfique digne d’admiration, pour son partenaire et frère Abdoulaye Bio Tchané, Talon est plus qu’un génie. C’est un dieu. Il vient de le sauver d’un cafouillage terrible de querelles de grands enfants dont la pilosité a déjà viré du noir au blanc.

Aboubakar Takou

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR