Le Béninois Libéré
Image default
Société

Bénin : Le médiateur Pascal Essou a trouvé la formule pour des élections pacifiques en 2023

Au regard des violences enregistrées lors des élections passées et pour favoriser la paix et la concorde dans le cadre des élections législatives du 08 janvier 2023, le médiateur de la République, Pascal Essou a procédé au lancement d’un manuel de sensibilisation sur les infractions électorales en République du Bénin couplé avec la formation des animateurs du médiateur de la République et de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour les Elections et la Paix (COSCEP).


Cet atelier s’est déroulé à l’hôtel Golden Tulip le Diplomate de Cotonou ce jeudi 1er décembre 2022 en présence de la présidente de la Coscep Latifatou Waïdi, du représentant de l’Iri et d’autres personnalités.

En effet, l’objectif de la cérémonie est de présenter le manuel de sensibilisation des actes répréhensibles en matière électorale en République du Bénin et d’outiller les animateurs sur le terrain à vulgariser le contenu du manuel dans les communes ciblées.

« Les actes reprehensibles en matière électorale en République du Bénin », tel est l’intitulé de ce manuel de sensibilisation présenté par le consultant Serge Armand HOUNDOLO. Le manuel présente les infractions prévues et susceptibles d’être commises en période électorale et leurs sanctions.

Pour le représentant de l’Iri Bénin, ce manuel permettra d’informer et de sensibiliser les populations en général et les autorités locales en particulier à mettre en place les dispositions nécessaires pour respecter la loi et maintenir la paix.

Elle a donc précisé que la séance de sensibilisation et d’information va se dérouler dans toutes les communes ciblées sur toute l’étendue du territoire national à partir du 04 décembre 2022.
Dans son mot de lancement, le médiateur de la République a rappelé la raison pour laquelle, il a jugé bon qu’il soit procédé à la vulgarisation du cadre légal des élections en République du Bénin afin de susciter une prise de conscience aiguë des risques encourus par nos citoyens.
« Nul n’est censé ignorer la loi » dit-on. Mais à l’évidence, l’histoire nous enseigne malheureusement que les populations pour lesquelles les lois sont éditées en sont à la marge. » A-t-il précisé.

Se réjouissant de l’impact et de l’intérêt de la sensibilisation, il ajoute : « courageusement mettons-nous donc au travail » pour l’atteinte des objectifs visés.

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR