Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin : Le bilan des activités de Amnesty international en 2022

Amnesty international l’institution qui travaille au quotidien pour le respect des droits humains au Bénin depuis des années a tenu une conférence de presse ce vendredi 09 décembre 2022 à son siège à Cotonou. Objectif, présenter le bilan des activités menées tout au long de l’année 2022.

De ce bilan, il faut retenir qu’Amnesty international a tout au long de cette année 2022 conduit trois grands projets. Le premier concerne le programme national des clubs scolaires. Un projet appliqué dans 60 lycées et collèges du Bénin donnant naissance à de petits clubs scolaires au sein desquels des questions de droits humains sont enseignées par des enseignants encadreurs. Tout cela dans le but de sensibiliser assez d’élèves. 31 clubs scolaires ont été créés, 816 réunions faites, 39 activités menées et 1020 élèves impactés et engagés. Ainsi se présentent les résultats issus de la mise en œuvre de ce programme national des clubs scolaires pour la rentrée 2021- 2022.

Le projet école ami des droits humains est le deuxième grand projet qu’Amnesty international a mené cette année. Un peu similaire au premier programme, il vise l’éducation à la citoyenneté, à l’interculturalité et à la culture de la paix. Il est basé sur quatre piliers : la gouvernance, les relations interculturelles, le programme scolaire qui embrasse les activités scolaires, sportives et autres et enfin un milieu scolaire favorable. Et parlant d’activités scolaires, le projet santé junior a été mis en place pendant la pandémie de Covid-19. Des séances de sensibilisation sur cette pandémie ont été faites à 30.000 élèves de 53 lycées et collèges dans 10 départements avec le soutien de 120 volontaires juniors qui ont travaillé à enseigner à leurs pairs la conduite à tenir pour vaincre la maladie.
Vaincre l’apatridie et les violences faites sur le genre au Bénin à travers des actions concrètes, c’est le troisième compartiment de bataille de l’institution. Elle a réussi à favoriser la distribution de 104 actes de naissance à Ouidah et à Karimama les années écoulées et 9000 cette année dans beaucoup de régions du Bénin. Chose rendue possibles grâce à plusieurs actions de sensibilisation à divers niveaux. Amnesty a aussi œuvré pour la protection des réfugiés en collaborant avec les autorités béninoises pour le vote de deux lois sur l’apatridie en attente de promulgation. Des résultats satisfaisants pour l’institution qui ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

Gloria AKOAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR