Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin : Comment Yayi appuie sur l’accélérateur pour Les Démocrates

« Je vote Les Démocrates le 08 janvier» dixit Boni Yayi

C’est désormais chose faite. Boni Yayi a clarifié sa position. L’ancien chef d’Etat, président d’honneur du parti Les Démocrates sera aux urnes le 08 janvier prochain. Une première depuis son départ de la Marina en avril 2016. Profitant d’une séance de présentation des vœux improvisée par les femmes du parti, l’ancien homme fort du Bénin a craché le morceau. « En tout cas, je voterai les démocrates le 08 janvier 2023», a-t-il affirmé dans une courte vidéo le montrant avec un sourire XXL devant une foule impressionnante de femmes démocrates. Telle une traînée de poudre, la vidéo es5 devenue virale sur les réseaux sociaux. Dans les forums, cette clarification a suscité beaucoup de commentaires. Dans une large majorité, les Béninois semblent apprécier cette posture de leur ancien président de République qui depuis bientôt sept ans n’a plus participé comme à ses habitudes à une campagne électorale. S’adressant aux femmes, Boni Yayi a précisé que voter pour Les Démocrates, c’est œuvrer pour l’équilibre des pouvoirs. Cette justification qui sonne comme un consigne de vote vient booster la mobilisation dans le camp de Éric Houndété et les siens qui depuis le début de la campagne électorale devraient fournir plus d’énergies à expliquer aux populations que leur président d’honneur est toujours avec eux. En effet, alors que Boni Yayi n’a nulle part exprimé l’envie d’une retraite encore moins son manque d’intérêt dans son soutien aux Démocrates, son silence depuis le lancement de la campagne a suffi pour que certains acteurs politiques de la mouvance comme des autres formations de l’opposition annoncent sa retraite politique. Sur le terrain, dans lors des meetings et aux rencontres entrant dans le cadre de la campagne, certains tentent de montrer à leurs interlocuteurs que Les Démocrates n’ont pas l’onction de Boni Yayi. Si pour justifier d’aucuns estiment que c’est du fait qu’il aurait remarqué un jeu flou entre le parti et le pouvoir, pour d’autres, l’ancien chef d’Etat aurait pris la décision de se retirer de la scène politique pour ne plus avoir à gérer des situations conflictuelles avec son successeur avec qui il a fini par fumer le calumet de la paix depuis quelques mois. Avec cette nouvelle donne, la campagne prendra forcément une nouvelle tournure. Désormais, Éric Houndété et les siens pourront utiliser à fond le nom, l’image et le charisme de leur leader qui on sait ne va pas s’arrêter à cette seule action de mobilisation. De l’autre côté, les acteurs devront trouver un autre moyen pour corriger la confusion qu’ils pensaient semer dans le rang des électeurs. La campagne est donc relancée avec de chaudes empoignades en perspective. Affaire à suivre !

Laurent YOVO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR