Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Bénin : 168.618.709.000 FCfa pour le ministre Salimane Karimou en 2023

Le projet de budget du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp) pour l’exercice 2023 est évalué à la somme de 168.618.709.000 FCfa contre 139.360.142.000 FCfa en 2022, soit une hausse de 29.258.567.000, correspondant à un taux de 20,99%.

Ce budget est composé de dépenses ordinaires pour 159.757.627.000 FCfa et de dépenses en capital pour un montant de 8.861.055.000 FCfa. Les dépenses ordinaires comprennent les dépenses de personnel évaluées à 121.964.306.000 FCfa contre 91.069.062.000 FCfa en 2022 ; les achats de biens et services établis à 15.627.808.000 FCfa contre 12.019.069.000 FCfa au titre des crédits ouverts en 2022. Quant aux dépenses de transferts, elles sont estimées à 22.165.510.000 FCfa contre 22.900.844.000 FCfa par rapport à l’exercice de cette année. Les dépenses en capital sont fixées à 8 861 085 000 FCfa contre 13 371 167 000 FCfa, soit une baisse de 4 510 082 000 FCfa.

Cette diminution est due, renseigne la note de présentation du ministre Salimane Karimou, à l’absence des ressources extérieures à cause de la clôture actuelle des projets à financement mixte. Au titre de la gestion 2023, deux anciens projets cofinancés figurent au Programme d’investissements publics (Pip) du Memp. Il s’agit du Programme de construction et d’équipement d’écoles primaires dans le département de l’Atlantique, Japon Phase VI (Japon VI)  et du Programme « Un élève sous un toit une classe et un maitre pour l’enseignement primaire » de la Banque islamique de développement (Bid) Bid 4.

De même, le Memp a prévu d’opérer un transfert d’un montant de 5 184 000 000 FCfa aux communes pour la construction et/ou réfection d’infrastructures scolaires ainsi que les équipements. Les quatre nouveaux projets inscrits au Programme d’actions du gouvernement (Pag) 2021-2026 à savoir : le Projet de renforcement de la qualité des enseignements au primaire (Preqep) ; le Projet de construction, réhabilitation et d’équipement des infrastructures administratives scolaires (Pcreias) ; le Projet de construction et d’équipement de salles de classe dans les écoles primaires publique en République du Bénin, phase VII (Japon VII) et le Projet de construction et d’équipement des salles de classe dans les écoles maternelles et primaires (Pces-Emp) n’ont bénéficié au total que 500 millions dans le budget 2023.

Le ministre signale que le Programme de construction et d’équipement d’écoles primaires dans le département de l’Atlantique, Japon Phase VI (Japon 6) avait déjà réceptionné toutes ces infrastructures prévues mais bénéficie en 2023 d’une dotation sur le budget national pour conduire le processus de transfert de ressources à l’Agence pour la construction des infrastructures du secteur de l’éducation (Acise) et de suivi de la réalisation des infrastructures sociales prévues au Pag. De même, le projet Bid 4 qui est également arrivé à son terme a bénéficié d’une dotation en 2023 pour apurer ses dettes, informe le ministre Salimane Karimou.

Ernest Latoundji

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR