Le Béninois Libéré
Image default
Sport

Basket 3×3/ Open house Cotonou: Pour révéler le basketball béninois

Démarré ce mercredi 30 mars 2022 au centre communautaire Eya de Cotonou, l’Open house de Cotonou qu’organise la fédération béninoise de basketball en partenariat avec Dreals Paris permettra de renforcer les niveaux de joueurs et arbitres. À ce titre,  une conférence de presse a été animée ce mercredi 30 mars 2022 à Azalaï hôtel de Cotonou en présence des journalistes et reporters sportifs pour dévoiler l’objectif de cette première au Bénin.

Pour ce camp des équipes nationales 3*3 (toutes catégories : U18, U21 et U23, senior) grâce au concept « dreals basket house », les organisateurs ont déployé une équipe de stars et acteurs assermentés pour la réussite de l’organisation.

Prenant la parole, le président de la FBBB, Ismahiln Onifadé confie que le Bénin a la chance aujourd’hui de présenter une belle image de ses projets et de sa rigueur de gestion et de programmation pour aller vers l’excellence. Il a indiqué que la FBBB a eu la chance d’avoir été conseillée par la FIBA Afrique, la Fédération française de basketball et des personnalités en Afrique et en France afin de travailler avec un partenaire qui est un partenaire de référence, Dreals Paris. « L’objectif principal de ce que nous démarrons avec Dreals, c’est de réussir à qualifier le Bénin aux Jeux Olympiques Paris 2024 au3x3 chez les dames ou chez les deux (hommes et femmes) », a précisé Ismahiln Onifadé. Pour cela, « nous avons un programme que nous allons déployer avec Dreals Paris et la fédération française qui nous accompagne et la FIBA Afrique ». Il a rassuré que le 5×5 va continuer et que c’est un travail de longue haleine. 

Et déjà après une première séance avec les U18 masculins en prélude à cette conférence, Richard Billant, l’ex-entraîneur des équipes de France 3×3 (hommes et femmes) s’est réjoui du potentiel existant. « J’ai découvert des joueurs à fort potentiel. Déjà des qualités techniques sensiblement égale à celles que j’ai pu connaître en France ». Il estime que le Bénin peut déjà être optimiste pour « la constitution au moins des U18, une équipe compétitive pour les différentes compétitions internationales qui se profilent ».

 C’est quoi le basket 3×3 ?

C’est Angelo Tsagarakis, ancien joueur français du 3×3 qui explique le concept. Selon lui, le 3×3 même si c’est un autre sport, ça reste le meilleur outil de formation des jeunes qui existe dans ce monde. Parce que « les jeunes n’auront jamais autant la balle entre les mains, n’auront jamais autant d’opportunités de tester, de rater, de réussir qu’avec le 3×3 ». Dans le 5×5, « c’est beaucoup d’aller-retour, il y a beaucoup d’anaérobie et plus de joueurs donc moins d’opportunités d’avoir le ballon ». Dans le 3×3, « les jeunes sont responsabilisés dans tous les domaines du basketball ». Selon lui, « le potentiel est là ».

Pour le Bénino-togolais Jean-Marc Aloumon (PDG Dreals Paris), c’est un plaisir d’être à Cotonou et de pouvoir organiser un camp de basketball avec des formations et une compétition pour finir. Cela n’aurait pas été possible « s’il n’avait pas une dynamique qui s’est mise en place depuis quelques années au Bénin ». « Nous au niveau de Dreals Paris, on fera le maximum pour qu’on atteigne les objectifs », s’est-il engagé.

Il faut noter que cette open house qui a démarré ce 30 mars 2022 prendra fin le dimanche 03 Avril 2022.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR