Image default
Politique

Au sujet du style vestimentaire des candidats du duo Kokoué-Agossa : Quand des Nègres se moquent de deux Africains

(Il faut se méfier des gens trop proches de nos populations)

La raillerie que certains colons au cul noir, opposent au style vestimentaire des candidats Kohoué et Agossa, me rappelle la caricature peinte par le Camerounais Oyono dans son roman, Le Vieux Nègre Et La Médaille.

Le vieux Méka colonisé de sa calvitie jusqu’aux orteils, avait cru bien faire de ressembler à ses maîtres, qu’il a dû se mettre en  » costa  » pour recevoir sa distinction qui n’était malheureusement pour lui, qu’une simple médaille.

Je constate et regrette que, plus d’un demi-siècle après, cette caricature soit toujours d’actualité. Si vrai que des intellectuels, pour gracieusement leur offrir ce titre, en soient à critiquer ce panafricanisme béniniste qui transparaît dans le style du duo Kohoué-Agossa.

Il aurait fallu qu’ils s’habillent en costume de marque pour être candidats à la taille des exigences des réformes. Car pour nos super-lettrés, l’habit fait le moine et le candidat doit porter une tenue du Blanc pour être dans le  » game « .

Kohoué et Agossa, parce que ces vieux politiques nourris aux vertus du  » vivre-ensemble « , ont décidé de rester dans le peuple sans chercher à le snober, ils sont des villageois. Ils n’ont plus la texture d’un  » vrai  » candidat.

On a même oublié qu’il s’agit d’un ancien haut administrateur de l’Etat, Prefet, député, Dg de société, et de l’autre, un Expert qualiticien, spécialiste des certifications ISO, ancien conseiller à la Haac, ancien conseiller d’un chef d’Etat et ancien Dg de société.

 Des intellectuels et hauts cadres de la république très proches du peuple. Deux personnalités simples, issues du terroir.

Se moquer d’eux se résume à se moquer des électeurs de Tchoumi-tchoumi à Lalo en passant par Agonlin et autres. Attention donc aux ricanements et autres critiques contre ce duo.

Autrement, le réveil de ces analystes de salon et autres intellectuels de Facebook ou Whatsap peut être tardif avec la gueule de bois.

Je n’en dirai pas plus. Sinon qu’on ergotera encore que Takou a fumé une herbe de très mauvaise qualité. Et ce sera une grosse insulte faite à mon livreur. Le petit a même le mérite de toujours dégrainer avant de me servir.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR