Image default
Politique Takou

Au sujet de Joseph Tamégnon: Talon est trop trop mauvais même !

(Oscar Bravo doit maintenant penser à l’évangéliser )

Qui n’a pas vu le sérieux, la rage dans les yeux du pseudo Démocrate, Joseph Tamégnon quand il parle de Talon? Cet homme est de conviction. Il est simple et sanguin. Il ne comprend pas pourquoi Taïrou reste depuis là, insensible à ses droits de vivre.

Il était ici dans ce pays, un pion patenté de la Rb version Soglo. Il n’y avait pas meilleur défenseur des Soglo que lui. Mais lorsqu’il a su que Yayi pouvait offrir mieux que le poste frugal de la mairie, il s’est éjecté de la Rb pour plus juteux dans la Refondation. Le dieu de l’époque, sa suprématie Boni Yayi lui avait jeté aux pieds, l’os dur de la Sogema.

En bon galérien des misères que lui infligeait son gâté de petit frère de Lehady Soglo, le préféré de son père, monsieur Tamégnon a su se contenter de cet os pour muscler sa mâchoire au service de Yayi.

Entre temps, il a été muté au palais. Talon arrive au pouvoir. Il reste calme, serein et rupturien. Mais diable, on ne sait ce qu’il a fait aux jumeaux et à son Fâ pour que les démons de la Rupture le dégagent d’un coup de pelle hors du juteux palais.

Il attend deux ans. Je dis bien deux ans sans rien. La moutarde lui monte au nez et il récupère Talon dans les lames de son sécateur verbal. En temps normal, un généreux du système devrait souffler au président :  » Jo est à la touche. Il a faim. Faim d’au moins, un os. » Mais comme personne n’arrive plus à voler l’État par ces temps de réformes à nous rendre fous, tout le monde pense à lui-même sauf au frère Joseph.

La suite se voit comme le nez dans le visage. Tamégnon est en rogne. Il est devenu Démocrate bien que détestant tous les membres de cette écurie hétérogène.

Il ne se sent pas bien. Mais il tient le discours le plus violent. Il veut d’un Taïrou mort sur le bûcher ardent s’il ne lui donne rien à se mettre sous la dent. Moi Takou, du fond de mon trou de galère, je sais ce qu’endure mon grand frère Joseph et souhaiterais qu’on lui trouve vite quelque chose avant qu’il ne fasse un Avc à la proclamation des résultats de la présidentielle du 11 avril avec ce K.O qui se télécharge assurément.

Tamégnon n’est pas compliqué. Il veut juste son « Godjo ». Qu’on lui donne le poste de Armand Gansè non? ( Armand qui ne pense plus au gombo de son fofo Takou, mérite bien ça).

Ma mise en garde de ce jour est claire et limpide. Si Taïrou ne donne rien à Tamégnon avant le vote du 11 avril, je serai bien tenté de demander à mes trois épouses, Gi, tata Claudine Talon et mémé Rosine Soglo Soglo, qu’on vote pour la Fcbe. Le traître de Djimba lui, n’attend que ça pour créer la surprise.

Seulement que l’opposition béninoise n’a pas assez de cerveau pour comprendre que c’est possible de faire le judo avec le pouvoir, en appelant à voter pour le traître de Djimba.

Je me tais. Je ne suis pas payé pour conseiller Yayi et ses amis de circonstances.

Un os pour mon frère Tamégnon pour qu’on quitte ici. Oscar, parle à ton frère, bon Dieu !!!

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR