Image default
Politique

Attaques contre la résidente de l’UDBN : Les chiens aboient, la caravane passe

Les services compétents de la présidence ont déjà la liste de cette dizaine de députés dont les meneurs ont pour initiales : SN, AD, KA, GD, DB et TC.

présidentielle terminée, et rien à se mettre sous la dent, les gens n’ont pas trouvé mieux que de s’en prendre à la seule femme présidente de parti politique au Bénin, Claudine Prudencio. Au lieu du respect dû à son rang, à sa qualité de femme défendant le flambeau de ces plus de 51%, ils n’ont pas trouvé d’œuvrer pour critique, si on ne lui reproche pas ci, on dit qu’elle fait ça et tutti quanti. Tout seulement, pour ne pas qui reconnaitre son et celui de son parti dans la réalisation du KO du duo Talon-Talata. De l’aigreur et de la jalousie de la part de ces détracteurs pour il faut dans leur entreprise montre que la présidente Claudine Prudencio n’a pas été d’un appui au président Talon.

Et pourtant, le soutien de Claudine Prudencio à Talon ne date pas d’aujourd’hui, s’il y a une fidélité qu’il faut reconnaitre parmi les soutiens de Talon, c’est Prudencio qui n’a jamais changé de ligne dans ses prises de position.  Tout est fait du côté de l’Udbn pour montre son soutien aux actions du gouvernement et sa fidélité à toute épreuve à cette mouvance. Et c’est dans cette dynamique qu’est intervenue la présidentielle au cours de laquelle le parti a réellement mouillé le maillot jusqu’à la victoire finale, n’en déplaise à ses adversaires.

Mais la présidente Prudencio reste sereine car le Seigneur désire non pas la mort du pécheur, mais Son salut éternel, nous enseignent le Saintes Ecritures. Pour elle, ils peuvent continuer si ça leur enchante mais cela ne la fera pas changer de cap. Mieux, ce ne sont pas ces grossièretés qui vont changer l’image que le président Talon a de Claudine Prudencio et de l’Udbn. Seul le temps s’occupera d’eux. Comme le dit Lao-Tseu, “si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre.” A suivre !

AY

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR