Le Béninois Libéré
Image default
Société

Atelier des élues conseillères municipales et communales au Bénin : Luc Atrokpo opte pour les ODD en faveur des Femmes

Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) Luc Sètondji ATROKPO était à Dassa-Zoumè le mardi 17 août 2021. En compagnie de Lucie SESSINOU, maire de la commune de Kétou et Présidente du Réseau des Femmes Élues Conseillères au Bénin (REFEC), des maires de Dassa-Zoumè Nicaise FAGNON de Kandi Zinatou ALAZI OCENI, il a procédé au lancement de l’ouverture d’un atelier réunissant les femmes élues conseillères municipales et communales au Bénin. Prévu pour durer deux jours, cet atelier a pour objectif de doter le REFEC d’une stratégie de suivi de la mise en œuvre des ODD sensibles aux femmes et aux filles dans les communes.

 Mais bien avant le démarrage, le maire de Dassa-Zoumè Nicaise FAGNON a souhaité la bienvenue aux élues conseillères avant de les appeler à travailler de concert pour revendiquer leur droit dans la société. A sa suite, la président du REFEC  Lucie SESSINOU prône l’égalité des sexes pour permettre aux femmes de lutter efficacement contre les crises économiques, l’insuffisance des soins de santé, les effets des changements climatiques, la violence à l’égard des femmes et l’intensification des conflits. Elle a aussi souhaité que l’Agenda 2030 tienne plus compte des Odd qui touchent le plus aux femmes.

 Luc Sètondji ATROKPO président de l’ANCB a quant à lui mis l’accent sur les efforts à faire pour aboutir à cette égalité entre les hommes et les femmes au niveau des communes.  « En effet, aux termes de la proclamation des résultats de ces élections, sur les 1815 candidats déclarés élus et appelés à siéger au sein de nos conseils communaux et municipaux, on ne compte que 79 femmes. Soit un faible taux de représentativité de l’ordre de 4,35%. Sur les 77 maires de notre pays, seulement 3 sont des femmes. En ce qui concerne les emplois communaux, le rapport issu d’une importante étude réalisée par l‘ANCB en 2020 sur l’état des lieux des ressources humaines des communes indique que seuls 25% des agents communaux sont des femmes contre 75% pour les hommes » il va donc falloir faire des efforts pour réduire cet écart et cet atelier est donc une opportunité.

Financé par l’Union Européenne à travers le projet Dynamique Locale, une composante du Programme d’Appui au Développement Territoriale (PADT), l’atelier va durer deux jours au cours desquelles les femmes vont se doter des armes pour réduire cet écart entre l’homme et la femme.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR