Le Béninois Libéré
Image default
Société

Atelier de vulgarisation du code des marchés publics du Bénin : Pour l’accessibilité de la loi N° 2020-26 à tous

L’atelier de vulgarisation du code des marchés publics du Bénin a été ouvert ce jeudi 05 aout 2021 à l’Infosec de Cotonou.

Les échanges ont tourné autour du thème « information et sensibilisation des acteurs du système national des marchés publics sur la loi n° 2020-26 du 29 septembre 2020 portant  code des marchés publics en République du Bénin et ses décrets d’applications ».

Améliorer l’efficacité et l’efficience de la gestion des investissements publics et la gouvernance au Bénin, c’est l’objectif principal du projet d’appui à la gestion des investissements publics et de la gouvernance (PAGIPG) qui a initié cet atelier en collaboration avec ses partenariats. Au cours de cet atelier, la loi n° 2020-26 du 29 septembre 2020 portant code des marchés publics en République du Bénin a été décortiquée en vue de rendre accessible à tous, le contenu ainsi que les tenants et aboutissant de la loi revue qui désormais fera le bonheur des acteurs du secteur des marchés publics.

« Cette auto-évaluation des textes vise la transparence et un meilleur accès équitable dans le secteur  les jours à venir. » Explique Alphonse Akpamonvi, le coordonnateur du projet d’appui à la gestion des investissements publics et de la gouvernance. La transparence des procédures, la liberté d’accès à la commande publique et l’égalité de traitement des candidats aux marchés publics sont entre autres les innovations apportées à ce texte de loi. «  Alors j’invite tous les acteurs à venir se ressourcer car cette loi porte assez d’innovation et enrichissement sur le plan application. Elle est évolutive et améliorera le climat des affaires, des microcrédits. C’est surtout une loi hautement social qui facilite la tâche aux entreprises naissantes.» A laissé entendre le président de l’Autorité de gestion des marchés publics, Séraphin AGBAHOUNGBATA. Une réorientation des textes qui ressort le volet social de la gouvernance du Président Patrice TALON.

A travers cette loi toilettée « la durée des appels d’offres, du traitement des dossiers et du démarrage des activités est désormais réduite à un cheminement qui laisse voir de la transparence, la qualité du travail fait et la satisfaction des clients. » A confié Sylvie DONTE, directrice de la régulation des affaires juridiques, de formation et d’appui technique de l’ARMP. Pour permettre à beaucoup d’acteurs du secteur d’être au parfum de l’information et d’être mieux outillés, les ateliers ont été organisés à  l’Infosec et au Chant d’oiseau de Cotonou. D’autres ateliers et formation sont en vue pour les prochains jours afin d’aguerrir tous les acteurs du secteur des marchés publics.  

Gloria Akoakou

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR