Le Béninois Libéré
Image default
Société

Atelier de validation des textes fondamentaux des médias : La presse béninoise pour un nouvel envol

Après la remise officielle des propositions du comité à l’Assemblée Spéciale le Mardi 03 Mai 2022 à la Maison des Médias « Thomas Mègnassan », les professionnels des médias et autres acteurs du monde des médias se sont retrouvés le vendredi 27 mai 2022 à l’hôtel Nobila Airport de Cotonou pour l’atelier de validation du rapport du comité de relecture des textes fondamentaux des organes de gestion des médias.

Toujours dans la dynamique de sortir la presse des maux qui la minent, l’Assemblée Spéciale des deux associations faîtières des professionnelles des médias (AS/CNPA-UPMB) a encore démontré toute sa détermination pour réussir le pari en réunissant en un seul et même lieu le gratin de la presse béninois, tout ce que le monde des médias du Bénin peut compter comme acteurs, vieille comme nouvelle générations afin de permettre à la presse de réellement se relever et d’enclencher une nouvelle dynamique pour le bonheur de ses acteurs.

Cette rencontre ayant mobilisé toutes les composantes réjouit la présidente de l’Union professionnel des médias du Bénin et vice-présidente de l’Assemblée spéciale du comité de relecture Zakiath Latoundji qui a planté le décor. En situant le contexte des travaux, elle a invité tous les acteurs présents à une meilleure collaboration pour de meilleures propositions. Vu les défis auxquels sont confrontés les professionnels des médias pour le renouveau de la presse béninoise, le président de l’Assemblée spéciale et du Conseil national du patronat de l’audiovisuel, Evariste Hodonou, a salué  les réformes. Pour lui, dans le cours normal, les réformes sont indispensables et la presse doit jouer donc aujourd’hui sa partition pour le développement du pays en tant que quatrième pouvoir.

La Haute Autorité de l’audiovisuel et de la Communication et le ministère du numérique et de la digitalisation représentés respectivement par la vice-présidente Cécile Ahoumenou et le Directeur de cabinet Saka Yarou ont salué l’initiative avant d’inviter les professionnels des médias aux respects du code du numérique face aux nouveaux médias. Après les activités de réflexion, d’échanges en commission, des patrons de presse et autres évoquent la question de sécurité et du statut du journaliste à l’instar du promoteur du groupe de presse Le Béninois Libéré Aboubakar Takou et Clément Adéchina, promoteur de l’école de journalisme Esae qui ont insisté et persisté que la carte de presse doit garantir une sécurité au journaliste détenteur et faire bénéficier des assurances maladie. Avec ces nouvelles réformes, le renouveau de la presse béninoise vient de prendre son envol pour une destination confortable. Et les perspectives issues des assises augurent d’un destin meilleur pour les professionnels des médias.

Les activités ont été supervisées par un présidium dirigé par Agapit MAFORIKAN. Très ému de la qualité des interventions et propositions, le président de l’assemblée spéciale affirme : « aucune œuvre humaine n’est parfaite, le plus important dans la vie, a dit Awolowo, n’est pas de trébucher mais de se relever chaque fois que l’on échoue. C’est donc, la quantité de réponses qu’on apporte aux problèmes qui détermine les succès futurs. Nous pensons, à travers ces assises, avoir apporté les réponses adéquates aux problèmes soulevés par nos textes. C’est votre mérite, c’est notre mérite. » Cette journée sera gravée en lettres d’or grâce au partenariat signé avec Nobila Assurances et Nobila Airport hôtel.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR