Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Association terrien,ne,s: Vers la création d’un parti politique

Poser les bases d’un développement solides et efficaces du Bénin, telle est l’une des missions que s’est assignée l’association terrien,ne,s. Et pour y arriver, différentes actions sont menées notamment le programme Top entrepreneurs, l’académie des minis et bien d’autres choses.

A travers une adresse à toute sa communauté et aux membres de son organisation ce jeudi 14 juillet 2022, Richard  Boni a annoncé sa volonté de faire du mouvement terrien,ne,s un parti politique. Et pour que cette volonté devienne une réalité, il en appelle aux membres de ce creuset à donner leur approbation, seule condition, afin d’enclencher le processus pour une formalisation de cette idée.

Que retenir de ce parti en gestation?

Sans intention aucune d’être en compétition avec qui que ce soit, Richard Boni compte faire de son mouvement un parti, ‘’une organisation politique visionnaire, de lutte politique et de développement social sinon Économique’’  a-t-il laissé lire sur sa page Facebook. Pour lui, ‘’contrairement à ce qui se passe en Afrique dans nos contrées, une opposition n’est pas une force de destruction ni un mouvement jaloux des avancées de son adversaire’’. C’est pour cette raison que ses militants et lui s’engageront pour : lutter pour un statut d’auto entrepreneur, la mise en place d’un fonds dédié à la subvention de l’innovation, le renforcement de la classe moyenne et sociale et plusieurs autre défis.

Les appréciations des membres sont attendues dans les jours à venir.

Kevin da SILVA

Lire message de Richard Boni

Terrien,ne,s bonjour !

Pour 2023, nous paraissons en retard.

Mais nous ne sommes en compétition avec personne parce que nous travaillerons sur la durée pour poser de bonnes bases solides et efficaces.

Cher.e.s .ami.e.s
Depuis quelque temps, vous n’avez pas manqué de remarquer le redéploiement politico-diplomatique du chef de l’Etat M Patrice Talon ( rencontre avec des leaders d’opinion déguisés sous le sceau d’anciens présidents et présidents d’institutions), démission tardive de l’avocat Djogbenou de la tête de l’institution qu’il a incarné et qui a permis de faire asseoir l’hégémonie politique de la « Rupture ».

Toutes ces rencontres, démissions et autres cachent s’il faut encore le dire, un autre plan funeste contre certains de nos intérêts communs. Cependant, et ce malgré qu’ils ont l’avantage et les moyens de faire pareille chose, nous avons aussi le droit de nous préparer à contre-attaquer légitimement et dans un cadre légal, toutes les mesures qui viseraient à limiter la jouissance de nos droits et notre confort matériel et financier.

Cher.e.s terrien.ne.s, une opposition qu’est-ce que c’est?
Contrairement à ce qui se passe en Afrique dans nos contrées, une opposition n’est pas une force de destruction ni un mouvement jaloux des avancées de son adversaire.

Une opposition de notre point de vue, est un mouvement incarné par des personnes de valeurs et qui défend, soit les droits d’une minorité ou réclame la prospérité pour une majorité brimée par une minorité puissante.

La revendication de ses droits par les forces de l’opposition n’a pas besoin de se faire, pour des raisons ordinaires, sur le terrain de la violence: qu’elle soit verbale ou physique. Dans notre vision des choses, l’activité politique doit respecter les biens communs et publics ainsi que les valeurs de nos adversaires.

Pour revenir à la situation politique de notre pays, et au vu des récentes activités politiques au sommet de l’Etat et dans les institutions, nous pensons qu’il est temps, et ce dans le seul but de pérenniser nos valeurs et de les défendre partout, de formaliser le mouvement terrien,ne,s et d’en faire un parti politique.

De faire de ce creuset, une organisation politique visionnaire, de lutte politique et de développement social sinon économique.

J’ai donc l’honneur de soumettre cette requête à votre approbation. Si elle vous agrée, nous espérerons alors qu’elle obtienne votre adhésion totale.
Ce n’est qu’à cette condition, que nous serons rassurés de la volonté de chacun de nous à aller de l’avant.

Nb: Par assurance de l’adhésion, nous entendons commenter cette requête , faire des propositions, etc.

Par la suite et dans les semaines à venir, nous engagerons la procédure de formation du parti. Une fois régularisés , nous engagerons immédiatement des actions-activités pour :

  • lutter pour un statut d’autoentrepreneur,
  • la mise en place d’un fonds dédié à la subvention de l’innovation,
  • le renforcement de la classe moyenne et sociale ,
  • une économie solidaire et des règles de protectionnisme solidaire,
  • un pluralisme politique rajeuni et moderne et une économie libre, mais solidaire de sa classe moyenne,
  • une inclusion financière et,
  • une réflexion approfondie sur notre avenir dans la zone UEMOA ( appartenance au franc CFA).

Ces questions sont pertinentes et nous engagerons des actions sérieuses et énergiques pour les inscrire à l’agenda public.

La balle est désormais dans votre camp et je me soumets à la force de votre adhésion individuelle et collective.

D’ici là, prenez soin de vous.

Boni Richard Ouorou ❤️

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR