Le Béninois Libéré
Image default
Société

Après une demande de cotisation infructueuse pour ses soins : Parfaite de Banamè revient à la charge et menace

Parfaite de Banamè, « dieue » de Banamè ne démord pas face à la réticence de ses fidèles de se plier à sa demande de cotisation de 2000 Fcfa chacun pour qu’elle puisse se faire soigner. Et cette fois-ci, elle va droit au but jusqu’à menacer. Voilà quelques morceaux choisis de ses déclarations.

« Je vous ai invité à payer chacun une somme de 2 000 francs CFA pour la bonne santé du corps qui abrite votre dieue. Silence radio, vous n’avez manifesté aucun intérêt à mon appel. Pire, j’ai été livré à la vindicte populaire… C’est une marque de considération pour vous, sinon je n’ai même pas besoin de vous. Ce sont vos maux que Daagbo porte, et vous avez été incapables de cotiser une modique somme de 2 000 francs CFA… Que vous soyez de la chancellerie ou pas, vous devez tous contribuer à la demande de messe à 1 200 francs CFA par personne. J’attends de pied ferme ceux qui ne vont pas payer… Vous n’avez autre choix que de me présenter des résultats. »

Et pour corser les choses, il est imposé aux fidèles l’achat d’un foulard au prix de 1 200 francs. « Le port dudit foulard doit être accompagné de prière et d’invocations. » Précise-t-elle pour souligner le caractère obligatoire de foulard.

Si le prix de la cotisation semble être revenu à la baisse, il est à ajouter cet autre élément qui est le fameux foulard de 1200 FCFA. Au total, les fidèles devront débourser désormais 2400 FCFA. Comme on le dit, vous n’avez pas voulu sortir 2000 FCFA, vous voilà contraints à payer 2400 FCFA.

Apparemment, on ne peut être plus intelligent que Daagbo de Banamè. Sacrée Parfaite !

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR