Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Après sa rupture avec l’opposition béninoise :Bertin Koovi et l’Alliance Iroko sur le cheval cabré

Le promoteur de l’économie fondamentaliste pour un développement à visage humain, Bertin Koovi, désormais blanchi par la justice béninoise de toutes les charges à son encontre, ex-pourfendeur au régime de la rupture rompt définitivement les amarres avec l’opposition de notre pays. Et ceci, à travers  une vidéo relayée sur les réseaux sociaux où l’ex chef de file de la résistance à Talon annonce pour bientôt l’officialisation de son appartenance au parti du Bloc Républicain. « J’ai décidé donc de saborder l’alliance Iroko et de choisir un bloc où moi et mes militants de l’alliance Iroko, nous allons adhérer. Nous allons apporter nos idées et nos réflexions à ce bloc » a-t-il déclaré. Ainsi, Le président de l’Alliance Iroko, Bertin Koovi en intégrant le Bloc Républicain avec son mouvement politique veut se conformer aux exigences de la réforme du système partisan qui prône plutôt les grands regroupement au détriment des petits partis politiques de quartier ou d’arrondissement. «  J’ai choisi personnellement le Bloc Républicain parce que j’ai constaté qu’il y a de nombreux de militants qui ont quitté et on n’a pas essayé de les retenir » a-t-il confié. C’est à travers un message vidéo relayé dans les réseaux sociaux que l’ex-opposant au régime du Président Patrice Talon annonce ce choix qui est désormais son choix politique.

Bertin Koovi, de l’opposition à la mouvance…

Candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016, Bertin Koovi a soutenu le challenger de l’actuel Président de la République, Lionel Zinsou au second tour de l’élection présidentielle de 2016. L’homme avait même coulé des larmes en direct sur la télévision nationale pour inviter les Béninois à ne pas faire l’erreur de porter leur choix sur le programme de société porté par le candidat Talon. Mais à l’issue du scrutin, son candidat sera battu par le chantre du « Nouveau départ ». A la victoire du Président Patrice Talon après la proclamation des résultats par la cour constitutionnelle, Bertin Koovi est devenu un opposant à son régime.

Son activisme politique va le contraindre à quitter le Bénin. Mais il sera incarcéré en Guinée Konakry, son pays d’adoption. Après six mois passés en prison, il regagne la Bolivie comme exilé politique.

C’est là qu’il reprendra de plus bel son activisme politique. Mais à l’approche de la présidentielle du 11 Avril 2021, il change de position et tacle l’opposition à laquelle il appartient.

Il annonce son rapprochement avec le pouvoir de Cotonou et signale même qu’il s’apprête à rentrer au pays pour battre campagne pour la réélection du président Talon, candidat pour un second mandat.

Une fois à Cotonou, il sera reçu par le chef de l’Etat. Depuis lors, le président de l’Alliance Iroko ne rate aucune occasion pour affirmer que l’actuel locataire de la Marina est l’homme qu’il faut pour redresser le Bénin qui a végété depuis plusieurs années dans la pagaille et l’anarchie.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR