Image default
Politique

Après les violences préélectorales : MOELE-BENIN au chevet des militaires blessés

Pendant des jours avant l’élection présidentielle du 11 avril dernier, certaines populations du nord du pays (Bantè, Savè, Tchaorou et Parakou) étaient au cœur des violences en suivant  le mot d’ordre de plusieurs leaders de l’opposition béninoise.

Mais pour apaiser la tension, le gouvernement de la rupture a déployé des forces de l’ordre dans les localités concernées. Mais malheureusement, plusieurs des hommes en uniforme ont été blessés par certains ‘’Chasseurs’’. En effet, c’est ainsi que, le parti Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin était au chevet des blessés  ce lundi 19 avril 2021. C’était à l’hôpital d’instruction des armées à Cotonou. Au cours de cette visite aux forces de l’ordre et de sécurité, le président  Jacques Ayadji très touché avec ses éléments notent avec amertume et effroi que les manifestants pacifiques évoqués par certaines étaient plutôt des mercenaires d’une autre époque, commis pour mettre à mal la paix et la quiétude collective. Ceci a d’ailleurs été revendiqué il y a quelques jours par une compatriote, activiste de l’opposition radicale lors d’une conférence depuis l’étranger où elle réside, conférence au cours de laquelle l’intéressée encourageait le financement de groupes terroristes. Pour les élites engagées, la République ne doit pas rester impassible face à un tel opprobre. Il est nécessaire de trouver tous ceux qui se sont mis en travers de ce qui organise et régit la vivre ensemble. Justice doit être faite. Pour rappel, cette visite a été guidée par le personnel de l’hôpital d’instruction des armées.

Geoffroy ALLOKPON

Lire la déclaration de presse du SG du MOELE-BENIN    

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR