Le Béninois Libéré
Image default
Chronique Société

Après les verdicts : Soyons maintenant tous utiles à Madougou et Aïvo

(La récupération idiote de Kémi Séba devrait être vite dénoncée)

Même Dieu n’a jamais voulu de la mort du pécheur. Les deux réquisitions du parquet spécial de la Criet montrent si besoin en est de le rappeler, que la justice avait réellement des raisons de se braquer contre nos deux compatriotes. À supposer même qu’ils ne soient pas de cette ligne définie par les réquisitions qui les accusent, reconnaissons honnêtement que les comportements de leurs proches n’ont rien fait pour leur donner une chance de s’en sortir.

Quand on a retrouvé chez l’ancien militaire Sarè, arme, treillis, déclaration écrite préparée pour être lue par une certaine junte triomphante.

Quand on a les dépositions et des preuves matérielles de Georges Sacca, colonel Touré et autres sur un projet d’atteinte à l’intégrité physique deux personnalités de la commune de Parakou. Lesquelles sont en froid avec le sieur Bio Tidjani Dramane, l’oncle de Réckya Madougou, que devrait faire la justice ?

Cessons donc nos procès en sorcellerie contre la justice et le président Talon. Pensons maintenant à avoir la meilleure posture qui arrange les choses.

Il faut décourager ceux qui viennent comme l’opportuniste Kémi Séba qui récupèrent la situation en s’attaquant au président Talon comme si c’était lui qui fut à la fois, Saré, Georges Sacca, Bio Tidjani Dramane et les autres. Il ne les connaît même pas. Mieux, leurs agissements s’ils avaient été concrétisés l’auraient mis à coup sûr, en difficulté.

Alors, arrêtons de jouer aux opportunistes en mal de popularité qui veut profiter du malheur des autres pour exister. Le bon comportement après ces deux verdicts, devrait être de cesser toute bêtise visant à irriter la République, la Justice et la Présidence de la République.

Et donnons sa chance à la sagesse incarnée par les missions de bons offices, de prendre le relais. Madougou et Aïvo ne doivent pas faire plus de temps en prison. Ils sont malgré leur sort, des fils de ce pays dont le président Talon est le père.

En tant que premier magistrat, il a son dernier mot pour apporter la joie dans les cœurs des familles de ceux qui sont en difficultés. Et comme c’était d’une manière ou d’une autre contre lui que ces Enfants ont agi, sa clémence à leur endroit portera plus le message de paix, de concorde qu’il a toujours voulu porter surtout pour ce dernier quinquennat.

Mais pour cela, comme je l’ai toujours dit, il faut simplement que nous sachions demander gentiment les choses. Réckya Madougou, Joël Aïvo et les autres sont aujourd’hui en prison. C’est une évidence qu’ils vont tout y perdre puisqu’ils pourront faire toute la peine. Mais c’est par une seule personne que Dieu va passer pour écourter leur peine. Elle s’appelle Patrice Talon.

Aussi, quand le journaliste finit de faire son travail d’information, Aboubakar Takou laisse-t-il parler son cœur d’ami, de compatriote et de parent. Aïvo est mon fofo. Réckya Madougou est ma petite dada chérie (petite sœur). Georges Sacca, un tonton, Bdt est un fofo même s’il aime toujours jouer aux petits fous. Mais Charles Toko, Rachidi Gbadamassi et Samou Adambi sont aussi mes fofos. Même si Charles est généreux par moment et  souvent pas comme  « Gbada  » et  « Samou ».

Le président Talon lui, est un pingre qui détricote notre généreuse dame Corruption. On ne peut donc pas trop l’aimer mais il reste le président constitutionnellement installé qui travaille pour notre cher pays. C’est aussi un bousculeur POSITIF de nos travers. Reste seulement qu’il donne tout  son argent à Takou pour être le meilleur président du monde.

Mais tout porte à croire que Oscar Bravo bloque certaines choses. Et c’est le lieu de demander à Willéandre Houngbédji, Romuald Wadagni et Samou Adambi de parler à leur fofo. Takou un pur produit bariba et aïzo. Nous on a « Gbass ». Une fracture du pénis peut frapper des gens à tout moment !!! C’est le mal dont tous les mâles ont peur actuellement. Lol !

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR