Image default
Politique

Après le départ de Koovi et Tawès : La Résistance décapitée

Rien ne sert de se cramponner à ce qui n’est pas sérieux. Hier, Bertin Koovi et aujourd’hui, le colonel Pascal Tawès. Deux acteurs majeurs de l’opposition béninoise qui viennent de fausser compagnie à l’opposition. Et ce pour de bonnes raisons.

Si le président de l’Alliance Iroko, Bertin Koovi a déglingué cette opposition pour son manque de sérieux, l’incohérence et autres pour finir par se rallier au président Patrice Talon, au nom de l’intérêt national et de la souveraineté nationale, le dernier coup réussi par Talon est venu tout achever. Et on ne parle plus que l’intérêt national avec en prime ou appel des uns et des autres ; une ouverture de la part du président Talon de permettre aux uns et aux autres en exil ou en conflit avec le pouvoir de la rupture de rentrer enfin au pays.

Car, le Bénin a besoin de tous ses fils pour sa construction et sa révélation. Ce qui pourrait être une perche tendue à valentin Djènontin, Komi Koutché, Léhady Soglo et autres pour fouler le sol béninois qu’ils ont quitté depuis un certain temps.

Avec cette nouvelle carte qui est en train de se dessiner avec Koovi et Tawès qui ont dit adieu à l’opposition, il est à se demander ce qui reste encore de cette opposition. Mieux, après des batails stériles et des discours creux, les opposants devraient commencer à revoir leur stratégie et se dire qu’il est temps de revenir à de meilleurs sentiments au nom de l’intérêt supérieur de la nation.

Accompagner ce qui se fait, ne peut qu’être bénéfique au pays. A moins qu’ils aient encore d’autres discours. De toute façon, Pascal Tawès a été clair sur Frissons Radio, « Je suis rentré chez moi, j’ai présenté mes respects et considérations au Président de la République. Ce n’est pas parce que j’ai le dos au mur. Je n’ai pas de contrat de travail, ni avec l’opposition, ni avec la mouvance. »

AY

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR