Le Béninois Libéré
Image default
Société

Après l’assassinat d’un garçon à Natitingou : Ce qui attend désormais les détenteurs de fétiche

Afin qu’un œil rigoureux soit porté sur tous les détenteurs de fétiche de la localité, un comité de chef vodoun a été mis en place pour recenser les concernés. Cette initiative fait suite au crime rituel enregistré samedi 28 mai 2022 à Natitingou dans le département l’Atacora. Le présumé meurtrier a été auditionné ce lundi 31 mai 2022, par le procureur du tribunal de Natitingou.

En effet, un garçon d’environ quatre ans a été retrouvé mort, égorgé devant un fétiche le samedi 28 mai 2022. Le présumé meurtrier, un étudiant âgé de 27 ans, a été immédiatement épinglé par les forces de l’ordre. Le drame est survenu à Winké dans la commune de Natitingou. À l’issue de cette situation tragique, les chefs de cultes traditionnels ont opté pour le recensement de toute personne qui détient un fétiche. Cette mesure a pour but de mettre fin aux crimes rituels.

« Nous avons mis en place un comité de Hounnon qui va contrôler tous ceux qui ont les fétiches. Que ça soit Tron et autres, on va les connaitre et au cas où on va entendre des choses pareilles, ils seront pris en même temps. » Avertit hounnongan Attaklan Koffi, au microphone de Frissons Radio.

Brunelle TCHOBO

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR