Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Appel de RLC en faveur de l’UP-Le Renouveau : Djogbénou et Agossa font front contre l’opposition

Plus les élections législatives de 2023 se rapprochent, plus et les choses se précisent. Après avoir reçu en renfort le parti Force Cauris pour le Développement du Bénin (Fcdb), le creuset politique dirigé par Joseph Djogbénou, Union Progressiste le Renouveau, a encore un nouveau soutien. Même si avec la Fcdb, le soutien est partagé avec sa sœur de la mouvance présidentielle, le Bloc Républicain.
Cette fois-ci, le parti Restaurer la Confiance (RLC) de Iréné AGOSSA rentre dans la danse. Une manière pour les membres et militants de ce parti de tourner dos à l’opposition. Les deux formations politiques réunies, Fcdb et RLC vont peser dans la balance pour le 08 jan…
Appel de RLC en faveur de l’UP-R
Djogbénou et Agossa font front contre l’opposition

Plus les élections législatives de 2023 se rapprochent, plus et les choses se précisent. Après avoir reçu en renfort le parti Force Cauris pour le Développement du Bénin (Fcdb), le creuset politique dirigé par Joseph Djogbénou, Union Progressiste le Renouveau, a encore un nouveau soutien. Même si avec la Fcdb, le soutien est partagé avec sa sœur de la mouvance présidentielle, le Bloc Républicain.
Cette fois-ci, le parti Restaurer la Confiance (RLC) de Iréné AGOSSA rentre dans la danse. Une manière pour les membres et militants de ce parti de tourner dos à l’opposition. Les deux formations politiques réunies, Fcdb et RLC vont peser dans la balance pour le 08 janvier 2023. À partir de ce moment, l’équation commence à être difficile pour l’opposition, surtout quand on sait que la règle des 10% est toujours de mise.
Iréné AGOSSA, candidat à l’élection présidentielle de 2021 sous sa propre bannière et connu pour ses différentes luttes et avis tranchés dans son parcours politique, devra mettre son expérience au profit de l’Up le Renouveau. Comme pour beaucoup, il est un homme de ‘’l’audace‘’. Et c’est gros coup que réalisé le parti de Djogbénou car c’est un maillon important de l’opposition qui rejoint ainsi la mouvance.
A travers un communiqué, le parti a invité les militantes et militants à porter leur choix sur les candidats de l’UP-R. « …Par conséquent RLC demande à toutes ses structures de base et à tous ses militants de faire la campagne aux côtés des forces favorables à la mutation et demande expressément au parti UP-Le Renouveau de prendre le devant de ce combat pour une majorité absolue au parlement prochain. » Peut-on lire dans le communiqué.

Kevin da-SILVA

A lire ici l’intégralité du communiqué

DECLARATION-RLC/BEN

Position de RLC face aux élections législatives de janvier 2023

Béninoises et béninois, chers compatriotes,

En annonçant le 1er Novembre 2022 son retrait stratégique du processus électoral du 08 Janvier 2023, le parti RLC s’inscrivait dans la logique d’une mutation politique, qui s’annonce pour 2026 et que nous devons préparer à partir des élections législatives de 2023. Le parti a également annoncé que, bien qu’il ne soit pas en lice pour ce scrutin, il participera activement à la campagne électorale aux côtés des forces politiques allant dans le sens de la mutation politique en gestation.

RLC a consenti à tous les sacrifices qu’il a jugés nécessaires pour que cette mutation se déroule au sein des forces de l’opposition, mais les camarades ont opté pour une stratégie de division et de soustraction fondée sur le mépris, la vengeance et l’ultra personnalisation du débat sur l’offre politique de l’opposition, ce qui les conduira à coup sûr à l’échec dans les urnes. Ils ont de ce fait positionné la dynamique de la mutation au sein des forces de la mouvance présidentielle.

Pour le parti RLC, cette mutation est nécessaire, pour que désormais, la confiance soit restaurée entre les institutions de la République et le peuple d’une part, et d’autre part, entre les élus et les électeurs. Elle est d’autant plus nécessaire pour tourner définitivement la page des événements politiques tristement célèbres de 2019, 2020, et 2021 qui ne sont rien d’autres que la conséquence d’une Irresponsabilité politique collective. Le parti RLC s’engage avec foi et audace pour que triomphe l’idéal de cette mutation.

Pour que cette mutation devienne une réalité, il faut absolument éviter le retour à une majorité à géométrie variable à l’issue des prochaines législatives.

Les forces de l’opposition qui participent à ces élections du 08 Janvier 2023, ayant en toute responsabilité tourné le dos à cette dynamique de la mutation, il revient à celles de la mouvance présidentielle d’assumer leur responsabilité en adoptant définitivement le principe de la mutation pour en faire le socle d’un nouveau CONTRAT RÉPUBLICAIN où L’HOMME SERA AU CŒUR de sa mise en œuvre.

Pour ce faire, il y a nécessité absolue de sortir de la logique politique de 2019.

Nous observons, sur l’échiquier politique, un parti qui dans la difficulté, a entamé ce processus : l’Union Progressiste, en devenant UP Le Renouveau a ainsi décidé de sortir des vieux schémas. À travers ce début de mutation, l’UP – Le Renouveau s’éloigne de la personnalisation du débat politique qui a toujours caractérisé notre processus démocratique, où chaque parti politique se réclamait d’une personnalité politique fût elle ancien ou Président de la république en exercice, ce que le parti RLC a toujours dénoncé.

Pour l’heure, l’UP Le Renouveau serait le seul parti politique prêt à conduire la mutation politique prochaine.

C’est donc pour cela, que RLC lance un appel à ce parti de la majorité présidentielle afin qu’il prenne conscience de sa responsabilité devant l’histoire et qu’il conduise cette mutation politique nécessaire pour le développement de notre pays. Car il en a, de tout point de vue, les moyens.

Tout échec des forces favorables à cette mutation pouvant conduire le peuple à adhérer à cet idéal salvateur en janvier 2023, pour finir avec la politique passéiste fondée sur la méchanceté, la médisance, le mépris et le mensonge, risque de mener notre pays vers un déclin plus profond qu’on ne s’imagine.

Ce déclin sera de la responsabilité de tous, à commencer par celle de l’UP-le Renouveau qui en répondra devant le tribunal de l’histoire.

Ce parti en continuant de s’ouvrir à toutes les forces favorables à la mutation, a donc l’obligation d’offrir au peuple béninois, la possibilité de sortir des débats de personnes pour se tourner vers les réels problèmes de développement national. L’UP le Renouveau a donc la responsabilité de donner au peuple béninois la possibilité d’élire à partir de 2026, à la tête de notre pays, un chef d’Etat issu d’une formation politique avec une orientation et une vision de développement clairement définies par la ligne du parti, contrairement à ce que nous avons connu jusque-là, depuis l’avènement de l’ère du renouveau démocratique.

L’enjeu majeur de ces élections de transition parlementaire consistera à faire le choix entre les forces de mutation et celles conservatrices. Dans ce contexte RLC s’engage plus que jamais du côté de la mutation, seule voie qui s’offre à notre processus démocratique pour nous conduire au dialogue, à la paix et à un développement équitable et durable.

Par conséquent RLC demande à toutes ses structures de base et à tous ses militants de faire la campagne aux côtés des forces favorables à la mutation et demande expressément au parti UP-LE RENOUVEAU de prendre le devant de ce combat pour une majorité absolue au parlement prochain.

Vive la mutation politique prochaine !

Vive le Bénin !

législatives

RLC

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR