Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Affaire Corneille Atindéhou : LA PREUVE QUE ATINDÉHOU PEUT CONTINUER DE JOUIR DE SA NATIONALITÉ

Le Bloc républicain a péché par naïveté en retirant de la liste des candidatures à ces législatives de janvier 2023, son meilleur joker dans la 6ème circonscription électorale. Car la direction du parti aurait pu écouter des sachants au lieu de pseudo juristes aux compétences limitées ou non actualisées. Puisqu’il existe bel et bien des exceptions à la règle du refus allemand de la double nationalité.

Pour mémoire, un Béninois avait été dans le cas et a pu gagner son procès devant des instances allemandes et conserve aujourd’hui ses deux passeports allemand et béninois.

Corneille Atindéhou n’aurait pas dû être retiré de la liste Br. Une bonne jurisprudence le couvre parfaitement. En la matière, l’Allemagne accepte bien, que son ressortissant s’il en éprouve le besoin, garde sa nationalité d’origine pour régler certains intérêts cruciaux. Par exemple, s’il est administrateur des biens de ses parents béninois où sa nationalité béninoise est de rigueur, il peut bien jouir des deux jusqu’à la fin de ses jours.

Corneille Atindéhou qui est Béninois pour être né de père et mère béninois. Pour être né au Bénin, y avoir grandi et qui bénéficie de toutes ses pièces (certificat de nationalité, permis de conduire béninois, passeport biométrique et carte d’identité béninoise), il ne devrait jamais être inquiété chez lui. Son parti politique ne devrait en aucun cas céder aux bruits des sorciers béninois jaloux.

Mieux, en droit, le décret qui sert de prétexte à la sorcellerie, est facultatif. Il n’implique pas la déchéance de la nationalité béninoise du compatriote Corneille Atindéhou à qui il ne donne que l’autorisation de renoncer à sa nationalité. Si l’intéressé n’en juge pas de l’opportunité, il peut toujours continuer à jouir pleinement de sa nationalité béninoise comme c’est le cas chez l’opérateur économique béninois. Mieux, c’est toujours comme Béninois qu’il descendait régulièrement dans la période de la présidentielle pour organiser, tenir de géants meetings au profit de son candidat Patrice Talon. Là, personne n’avait pas trouvé illégal qu’il retrouve ses racines pour militer aux côtés de son champion.

Voila pourquoi les oiseaux de mauvais augures devront maintenant calmer leur jalousie bestiale. Corneille Atindéhou est Béninois et le restera toute sa vie n’en déplaise à leur foi dans la méchanceté gratuite.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR