Le Béninois Libéré
Image default
Politique

Adhésion massive de conseillers Fcbe du Septentrion au Br: L’UP PLEURANT À CHAUDES LARMES, RUSE

Dans l’objectif de fédérer toutes les énergies autour du président Talon pour la réussite de son second mandat, les ténors de ses deux partis, le Br et l’ Up étaient tous deux dans le Septentrion pour convaincre les Fcbe de se fondre à eux. Chacun prêchant pour sa propre paroisse.

C’est dans ce cadre que la vice-présidente Chabi Talata et Sacca Lafia de l’Up avaient reçu la plupart des conseillers Fcbe qui sont aujourd’hui Br. Ils voulaient la même chose que Gbian, Adambi, Gbadamassi et Toko. Des lieutenants que le Sgn Abdoulaye Bio Tchané a déployés sur le terrain des négociations pour le grand rassemblement.

À l’issue des négociations, 90% des conseillers Fcbe soucieux d’appartenir à un grand ensemble pour une expression plus réelle du système partisan, choisirent d’aller au Br qu’à l’ Up. Chabi Talata et Sacca Lafia n’avaient ni le discours ni le visage.

Les deux étant des faucons. Leur discours : si vous ne venez pas avec nous, vous ferez l’opposition en 2026. C’est la seule proposition concrète qu’ils faisaient. Pendant ce temps, le émissaires de Abdoulaye Bio Tchané eux, non seulement avaient le visage (allusion faite à leur réputation de généreux et de pacifiques), mais aussi promettaient une fusion, un rassemblement où il n’y aura pas d’anciens Fcbe et de Br authentiques. Tout le monde est Br avec les mêmes chances et les mêmes devoirs de militants.

Il n’en fallait pas plus pour que tous les Fcbe impliqués dans cette opération de rassemblement, après compte-rendu à la base, reviennent avec la consigne d’adhérer au Br laissant l’ Up continuer seul son va-t’en guerre et ses RENARDERIES.

Les Djimba plumés jusqu’aux derniers duvets et ne pouvant plus voler parce que sans la moindre plume, se comportent en  » gogligo  » et font des bruits de pattes qui menacent même de disperser les derniers cauris au sol à leurs pattes.

Pour se venger, en association de déçus, ils pondent des textes sur les réseaux sociaux contre le Br. Or le jeu politique se joue au sein des populations à la base en non sur les réseaux sociaux.

Mais le chien aboie, la grosse caravane des chevaux blancs défile majestueusement pour les grosses moissons de 2023 pour une majorité confortable de députés Br au président Talon.

Chantal Ahy, Sofiath Schanou, maman Adidjatou Mathys elles, profitent des erreurs de langage du docteur Médégan Fagla ici pour ouvrir grandement le portail de la maison Br aux militants Up. Les seuls qui resteront à l’ Up pour la campagne de 2023 sont encore et toujours, les amis du bon maire de Cotonou Luc Atrokpo.

Cette pièce rare de la classe politique serait aujourd’hui Br que l’ Up aurait signé sa propre dissolution et le paysage politique s’en porterait mieux.

Aboubakar TAKOU

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR