Image default
Société

Acquisition de parcelles dans les réserves administratives domaniales à Abomey : L’He Gildas AGONKAN n’a rien reçu

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » A dit Jean de La Fontaine dans la fable « Les Animaux malades de la peste». Au regard de tout ce qui se dit et qu’on entend par-ci par-là, c’est ce qu’on est en droit de penser de L’He Gildas AGONKAN dans le cadre de l’affaire acquisition de parcelles dans les réserves administratives domaniales à Abomey.

Et pour cause, même s’il était encore agent de la mairie en 2011, il a refusé s’impliquer à toute affaire d’acquisition. C’est pourquoi malgré le fait que son nom figurerait sur un arrêté signé par le maire d’alors Blaise Ahanhanzo en 2011, il n’a point mené de démarches pécuniaires et administratives pour l’obtention de ladite propriété.

En d’autres termes, il a refusé contrairement ce qu’on veut faire croire aux populations. Et c’est ce qu’il convient de savoir, Donc, le Député de la 8ème Législature, Gildas AGONKAN n’est impliqué dans aucune malversation domaniale.

Pour quelqu’un qui n’a payé aucun sous au trésor public pour acquérir quelque parcelle que ce soit, on ne saurait lui attribuer le titre de propriétaire de parcelle à Abomey dans cette affaire. Telle est la vérité disculpe l’He Agonkan et qu’il convient de savoir désormais.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR