Le Béninois Libéré
Image default
Société

A quelques heures de l’expiration de l’ultimatum du ministère Tonato : Les riverains de la bande côtière font une doléance


A travers un communiqué, le ministre du cadre de vie et du développement durable a donné un ultimatum jusqu’au vendredi 11 février 2022 aux occupants de la bande côtière située à l’Est de Cotonou pour plier bagage.


Conformément à la mise en garde faite par le ministère du cadre de vie et du développement durable, à l’endroit de ce ceux ont recolonisé de la bande côtière à l’Est de Cotonou, ils sont sommés de libérer l’espace au plus tard le vendredi prochain. Mais selon le constat effectué par Frissons Radio sur la plage de Donatin à Akpakpa, les pêcheurs ne sont pas prêts à honorer ce délai.
Avant tout, les concernés ont affirmé avoir une bonne compréhension de la vision des gouvernants. Cependant, ils se retrouvent dans l’incapacité d’offrir un toit à leur famille, en un si court délai. Ainsi, ils demandent aux autorités une rallonge du délai. Pendant que certains demandent six mois de rallonge, d’autres souhaitent plutôt avoir toute une année pour libérer les lieux.
« En cette période, nous n’arrivons pas à avoir une quantité importante de poisson. C’est uniquement en saison sèche que la pêche est bonne. Alors, il nous faudrait un an pour avoir de quoi louer une maison » a affirmé un pêcheur.
Brunelle TCHOBO (stag)

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR