Le Béninois Libéré
Image default
Politique

39 Ha Gate : 13 personnes relaxées par le ministère public

L’affaire 39 ha a connu un dénouement, hier. 

Lors de la quatrième audience du dossier 39 hectares dans la commune d’Abomey-Calavi, ce mardi 30 Août 2021,  qui a fixé les prévenus sur leur sort, si des peines de prison sont prononcées contre certains accusés, d’autres pourraient bien recouvrer leur liberté. En effet, dans son réquisitoire, le ministère public, représenté par le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Elomn Mario Mètonou, sollicite la relaxe pure et simple pour certains prévenus. Il a demandé l’abandon de charges contre Etienne Kpossou, Emmanuel Koï, Christophe Aïssï, Thomas Tapé, Fatiou Zannou, Zaché Hounsou, Patrice Kossougbéto, Bernard Zanmènou, Simon Kohinto, Roger Kinsiclounon. Par ailleurs, il demande la relaxe pure et simple pour bénéfice de doute, contre Gelase Hounguè et Ferdinand-Dossou-Yovo. Il faut préciser que dans ce dossier, plusieurs présumés accusés ont été condamnés, dont l’ancien  maire Georges Bada, qui a écopé de huit ans de prison ferme.

Pourquoi tant de zèle contre Bada

Dans ce procès, c’est le traitement qui est celui de l’ancien maire d’Abomey-Calavi qui interpelle. Bie que sachant qu’un n’est qu’un simple exécutant, on s’acharne sur lui alors les ordonnateurs sont là peinards, non inquiétés pendant que l’ancien maire trime en prison. Vu qu’il n’a exécuté que l’ordre de sa hiérarchie, il ne devrait être logé à l’enseigne qui aujourd’hui la sienne. Le ministre Dassigli et le préfet Codjia devraient répondre de leurs actes afin que Bada puisse souffler.

Hilbert EDAH

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR