Le Béninois Libéré
Image default
Société

38ème édition de la journée nationale de l’arbre: L’He Gagnon verdit plusieurs communes

« Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement… En effet, il a ajouté quelque chose à l’humanité. L’arbre donnera les fruits, au moins de l’ombre à ceux qui naîtront demain.»

C’est donc fort de de ce proverbe d’’un indien complété par Edmond ABOUT académicien français que l’He Charles Gagnon a décidé d’apporter sa contribution pour pérenniser l’humanité. Car nul n’ignore l’importance capitale des arbres pour l’écosystème.

Le maire de Comé mettant en terre un plant

Dans cette participation à l’effort national pour la lutte contre la désertification qui menace les pays, l’He Charles Gagnon a fait don de plusieurs plants de différentes essences forestières aux communes de Comé, d’Athiémé et de Grand-Popo ce mercredi 1er juin 2022. Il a offert pour la mise en terre 600 plans d’espèces autochtones composées de 200 pour Comé (50 Caïlcedrats, 100 eucalyptus, et 50 Mélinas), 200 pour Grand-Popo (25 Caïlcedrats, 125 eucalyptus, et 50 Melinas) et (200 pour Athiémé: 25 Caïlcedrats, 75 eucalyptus, et 100 Mélinas).

Le maire d’Athiémé recevant des plants pour la commune

Saluant le geste de l’honorable, Julien Agossou Kouhagni, membre UP et Chef d’arrondissement d’Atchannou a affirmé : « Dans la région du Mono, à Athiémé,  par exemple, le bois blanc encore appelé le Mélina est l’arbre qui correspond à nos réalités. Les espèces autochtones comme Caïlcedrats et eucalyptus sont souvent utilisées à des fins médicinales par les populations. Le leader Charles Gagnon a vu juste en nous offrant ces espèces à nos communes». Même reconnaissance pour le maire d’Athiémé et de Comé qui ont remercié l’honorable pour avoir participé à l’effort national.

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR