Le Béninois Libéré
Image default
Société

350ème Café Médias Plus : Les journalistes échangent sur les meilleures techniques d’investigation

Dans le cadre du projet Banouto investigation, Café Médias Plus en partenariat avec le consortium Banouto Investigation et l’Ambassade des États-Unis au Bénin, a organisé, ce vendredi 13 Mai 2022 à la maison des médias sise à Gbèdjomèdé, un atelier de partage des bonnes pratiques en  journalisme d’investigation à l’ocasion du 350ème Café Médias Plus.

C’était en présence du représentant de la ministre du numérique, Gildas Ayizanon, de la Haac, de l’ambassadeur des États-Unis près le Bénin, Christopher E., de la présidente de l’Union des professionnels des médias du Bénin, Zakiath Latoundji, du coordinateur du Café Médias Plus, Hervé Hessou et d’un groupe de journalistes béninois.

Visant à renforcer les capacités journalistes à mieux réussir les sujets d’investigation, les échanges de cet atelier du Café ordinaire n°350 ont tourné autour de trois communications sous la modération Marie-Louise F. Bisous. Le premier « comment réussir une bonne enquête journalistique ! » avec Falilatou Titi, Josué Mehouenou et Éric Guédénon. « Sources de financement des enquêtes journalistiques : cas des organes de presse et des journalistes free-lance »  présentée par Olivier Ribouis de Banouto et Flore Nobime. Pour finir cet atelier, par des échanges et discussions comme le rythme depuis le début, Hervé Kingbéwé et Venance Tonongbé ont mis la lumière sur les secrets de réussite pour une meilleure collaboration en journalisme d’investigation.

Pour répondre aux défis actuels de la presse béninoise,  le coordonnateur du projet,  Léonce Gamaï a évoqué les raisons de cette initiative. « Parmi les problèmes de la presse béninoise nous avons la rareté des genres majeurs dont le journalisme d’investigation, contexte de la mise en pratique de ce projet. »  A-t-il fait comprendre avant d’ajouter « Si le journalisme des médias est le 4è pouvoir au Bénin, on peut estimer que le journalisme d’investigation est l’un des piliers de ce genre. »

Des propos soutenus par l’ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin. Tout en célébrant et en félicitant les journalistes dans leur rôle en matière de démocratie, le directeur des affaires publiques a exprimé sa joie d’avoir pris part à ce Café. Occasion pour le représentant de la Haac, de réaffirmer l’engagement de cette institution à soutenir les journalistes dans la professionnalisation de la presse au Bénin.

 Pour le représentant du ministre, cette initiative constitue des atouts pour le développement de notre pays. Il lance un appel à l’ambassade à ne pas baisser les bras dans son soutien afin que les objectifs soient atteints.

Vignon Justin ADANDE

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR