Le Béninois Libéré
Image default
Société

2ème session du conseil Départemental de Protection de l’Enfant du Mono : Milohin, un engagé du « Hautement Social » de Talon

La deuxième session du Conseil Départemental de Protection de l’Enfant du Mono au titre de l’année 2022 a eu lieu dans le vendredi 02 Décembre 2022 à la Préfecture de Lokossa. Ce conclave s’est déroulé sous le regard bienveillant du Préfet Dêdêgnon Bienvenu Milohin.

Après son mot de bienvenu, l’autorité préfectorale a souligné les avancées réalisées avant d’évoquer les défis à relever sur le plan de protection des enfants. Cette session fait suite à la séance de restitution qui a mobilisé le mercredi 30 Novembre 2022, divers acteurs autour du bilan des réalisations du gouvernement sur les chantiers majeurs des affaires sociales et de la microfinance. Elle s’est articulée autour de plusieurs communications.Il s’agit entre autres de la présentation de l’évolution des indicateurs de violence à l’égard des enfants dans le département du Mono à celle portant sur les actions menées en faveur des enfants dans les carrières d’exploitation de gravier et de sable, les présentations relatives à la synthèse des activités de protection des enfants menées par BUPDOS-ONG puis aux actions menées par Care Bénin Togo en faveur des filles victimes de violences basées sur le genre dans les communes de Lokossa et d’Athiémé, et le point de la concrétisation graduelle du volet social de la vision du Président Patrice Talon pour le Bénin.

Pour Christian GOULOME, le Directeur Départemental des Affaires Sociales et de la Microfinance du Mono, la gestion du volet social au Bénin a connu de 2016 à ce jour, de profondes et significatives mutations qui peuvent s’apprécier à l’aune des avancées qu’offre le Système Intégré des Données relatives à la Famille, la Femme et à l’Enfant-Nouvelle Génération. Grâce à cet outil en effet, il est désormais plus aisé de suivre en temps réel et avec précision les différentes situations qui rythment l’univers des droits de la femme et de l’enfant dans notre pays.

Dès lors, les stratégies et actions visant à endiguer les cas de violation des droits de la femme et des enfants sont bien plus efficientes surtout avec les parts sans cesse croissantes du budget de l’Etat qui sont affectées au volet social et les interventions soutenues des partenaires qui accompagnent le Bénin en la matière. Cela est en soi une très bonne nouvelle en plus d’être la preuve de ce que même avant le mandat placé sous le signe du « Hautement Social » le social figurait déjà parmi les chantiers de développement chers au gouvernement du Président Talon.

Ulrich A.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR