Le Béninois Libéré
Image default
Politique

1ère conférence des préfets au titre de l’année 2022 : La sécurité au cœur de la rencontre

Le Ministre de la Décentralisation, Raphaël Akotègnon accompagné de son homologue de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Alassane Seidou, des Préfets des 12 départements et des cadres de l’administration territoriale étaient tous dans la matinée du jeudi 09 mai 2022 dans la commune de Djougou. Ils y étaient pour participer à la première conférence des préfets au titre de l’année 2022.

Au cours de cette rencontre qui se tient à American City dans ladite commune sur deux jours, les ministres et préfets sont appelés à réfléchir sur les questions de sécurité et de développement territorial. En effet le fonctionnement des départements dont ils ont la gestion, les dysfonctionnements qu’ils constatent dans le secteur de décentralisation pouvant compromettre l’atteinte des objectifs  des politiques publiques mises en œuvre à travers le Programme d’action du gouvernement et à l’horizon 2030, ceux du développement durable sont autant de questions qui seront abordées.

Dans son discours d’ouverture le Ministre Raphaël Akotègnon a évoqué la recrudescence des actes de terrorisme dans la partie septentrionale du Bénin et les conflits entre éleveurs et agriculteurs liés au phénomène de la transhumance, la mise en œuvre de la réforme structurelle de la décentralisation avec la prise d’une part, de fonction de principaux responsables administratifs et techniques des mairies et d’autre part, de plusieurs décrets d’application du code de l’administration territoriale avant d’ajouter que « la crise économique mondiale dont les prémisses se ressentaient déjà avec les séquelles de la pandémie de Covid-19 aujourd’hui aggravée par la guerre en Ukraine dont les effets sont pas pareils sur les projections de l’année dans tous les aspects de la vie socio-économique ».

Le Ministre de l’Intérieur Alassane Seidou a quant à lui, parlant du terrorisme au Bénin, mis l’accent sur les mesures fortes prises par le gouvernement  pour venir à bout à travers la modernisation des équipements de dernière génération. Pour le préfet de la Donga qui accueille la rencontre, « plusieurs défis sur le plan sécuritaire et social restent à relever. Le déplacement des troupeaux, des bétails restent une réalité. La menace de la paix provient des transhumants» et à ce propos, il a invité le gouvernement à renforcer le dispositif sécuritaire dans son département.

Le Ministre Akotègnon pour finir est revenu pour dire que « face à toutes les mutations structurelles et conjoncturelles exogènes et endogènes observées ces dernières années, l’administration en général et plus particulièrement départementale est astreinte à un véritable changement de paradigme et de logique d’intervention pour répondre plus efficacement aux besoins des populations ».

Ainsi au cours des deux jours de travail, les préfets seront donc amenés à réfléchir aux problèmes qui minent leur département pour trouver des solutions.

Arnaud KOUMONDJI

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR