Le Béninois Libéré
Image default
Sport

Avec son bâton de commandement, le président de la fédération béninoise de lutte (FeBeLutte) Yves Azifan multiplie les contacts de partenariat pour donner une autre image à ce sport et fait de lui, le porte-étendard de notre pays. Ainsi, ce vendredi 25 février 2022 a eu lieu à l’INJEPS à Porto-Novo, la signature d’une convention de partenariat entre la Fédération Béninoise de Lutte et l’INJEPS et entre l’Union des Fédérations Francophones de Lutte (UFFL) et l’INJEPS. Cette cérémonie s’est déroulée devant un parterre de personnalités dont le préfet de l’Ouémé, Marie Akpotrossou et le Secrétaire Général du Comité National Olympique et Sportif Béninois, Fernando Hessou. Pour le directeur de l’INJEPS, satisfait de nouer ce partenariat avec la FEBELUTTE, « C’est un honneur pour nous de signer ce partenariat avec le comité exécutif de la Fédération Béninoise de Lutte. Nous ferons tout pour que de ce partenariat, des athlètes puissent aller à la conquête et gagner des titres internationaux », espère le Professeur Jean-Marie Falola.

Quant au président Yves Azifan, il n’a pas caché sa joie de voir ce projet aboutir. Il ira plus loin en rassurant le directeur de l’INJEPS ainsi que tous ses collaborateurs que la FEBELUTTE fera tout le nécessaire pour que les objectifs soient atteints. L’autorité préfectorale a, après avoir reconnu le mérite du comité exécutif de la FEBELUTTE, souhaité bon vent à cette collaboration.

Faisant d’une pierre deux coups, le directeur de l’INJEPS a profité du séjour de Didier Sauvaire et de Christian Danga au Bénin pour signer une convention de partenariat avec l’UFFL. « La FEBELUTTE, mettra à la disposition de l’INJEPS des cadres chevronnés capables de donner les notions indispensables pour la pratique de la lutte olympique par les étudiants », a promis le président Yves Azifan.

A noter qu’à travers la signature de cette convention de partenariat, l’INJEPS s’engage à insérer dans son programme d’enseignement la spécialité Lutte, assurer la formation des étudiants dans plusieurs promotions et fournir à la FEBELUTTE des espaces à aménager dans le cadre de la mise en place des installations de Lutte. Le plat de résistance sera de créer dans les douze (12) départements du Bénin, des écoles de sport où seront affectés des étudiants spécialistes de Lutte en vue de vulgariser et développer la pratique de cette discipline par les jeunes et les moins jeunes, toutes choses qui permettront de révéler le Bénin à travers le sport Lutte.

H.E

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le Béninois Libéré

GRATUIT
VOIR